Tu sais que tu es hongrois (ou presque) quand.... 1/4

July 4, 2018

Parfait exemple de ces chaînes qui connaissent une popularité aussi soudaine qu’éphémère les "Tu sais que tu es..." portent souvent une part de réalité et d'auto-stéréotype intéressant à voir... et amusant!

 

 

1. Quand tu manges plus de crème aigre que de ketchup. 

 

2. Quand tes parents viennent te rendre visite pour trois semaines et que vous restez tous dans l’unique pièce de ton appartement.

 

3. Quand nourrir tes invités est ta préoccupation majeure, même si ceux-ci prétendent ne plus avoir faim… auquel cas tu te vexes en pensant qu’il ne veulent pas de ton hospitalité.

 

4. Quand quelqu’un dit que le hongrois "c’est comme le russe et toutes les autres langues slaves”, et qu’après tu dois revenir en détail sur l’origine des Hongrois en faisant une leçon d’histoire moralisatrice.

 

5. Quand le paprika est aussi important que le sel et le poivre sur le table et dans les plats.

 

6. Quand tu sais ce qu’est l’Unicum et que tu le préfères au Jägermeister.
 

 7. Quand tu te rends comptes avec stupeur que les chaînes de télé étrangères ne diffusent pas en direct et aux heures de grande écoute l’intégralité des championnats du monde de canoé-kayak et de water-polo.

 

8. Quand tu dis à quelqu’un que tu es hongrois et qu’il te répond "Are you hungry?" Après quoi tu le félicites d’être la millionième personne à te le dire…

 

9. Quand tu as entendu au moins une fois dans ta vie : "If you're hungry, why not go to Turkey?".

10. Quand tu as dans la famille quelqu’un qui s’appelle Attila. Ou József. Ou János. Ou László. Ou István.

11. Quand les conjoints des amies de ta mère s’appellent József.

 

 

12. Quand tu sais que le "goulash" servi dans beaucoup de restaurants n’a en fait rien à voir avec le „gulyás leves” que nous mangeons vraiment.

13. Quand le fait de rencontrer un autre Hongrois en dehors de Hongrie est quelque chose de très surprenant.

 

14. Quand tu sais ce que veut dire "kurva" même si tu ne connais pas d’autres mots hongrois.

 

15. Quand tu aimes le "Turó Rudi” mais que tu ne peux pas vraiment expliquer aux étrangers ce que c’est avant qu’ils n’y goûtent eux-mêmes.

 

16. Quand tes amis étrangers te demandent si tu crois que le Père Noël apporte des cadeaux la nuit du 24 au 25 décembre… tu leur réponds alors gêné que le Père Noël apporte les cadeaux le 6 décembre et que c’est le petit Jésus qui apporte des cadeaux à Noël, mais que les cadeaux sont déjà là le 24 à 18h.

 

17. Quand une crêpe de ton pays est extrêmement plate et que tu la roules plutôt que de la plier.

 

18. Quand tu connais le proverbe : "trois est la vérité hongroise".

19. Quand tu ne parles pas la bouche pleine.

 

20. Quand des types n’arrêtent pas de te dire que les Hongroises sont les plus belles filles du monde et qu’elles couchent facilement, en espérant que tu le crois.

21. Quand ils veulent se la péter en prétendant connaître ta capitale : Bucarest… et non, ils ne plaisantent pas !

 

22. Quand tu vas dans un restaurant chinois et commandes ton poulet Sechuan avec des frites, une salade de concombre et demandes en plus quelques tranches de pain.

 

23. Quand tu as un accent amusant dans toutes les langues que tu parles.

 

24. Quand tu aimes le Mákos Guba et que tu ne peux expliquer à personne ce qu’est le pavot, ou le Guba... et si finalement tu y parviens, tout le monde pensera que tu es un drôle de type pour manger ça.

 

25. Quand tu prends le bus, une vieille dame avec plein de gros sacs court à tes côtés et arrive en première au bus, s’assoit ensuite toute essoufflée et se plaint de son vieil âge, du poids de ses sacs et du fait que les jeunes sont mal élevés, etc.

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Béla Bartók : Concerto pour piano n°3 - Je sais pas vous de France Musique

April 24, 2019