Tu sais que tu es Hongrois (ou presque) quand....4/4

November 2, 2017

Fin de la série, j'espère que vous avez apprécié autant que moi!

 

76. Quand tu dis à tout le monde que Lugosi Béla vient de Hongrie, et plus encore, que le vrai Dracula était lui-même hongrois, et de toute façon, Hollywood a été principalement créé par des Hongrois.

 

77. Quand le téléphone sonne chez toi, tout le monde crie "telefon!!!" comme si on avait besoin de dire aux gens que le téléphone sonne et qu’il faut décrocher.

 

78. Quand ton chien est un chien de garde, pas un animal domestique.

 

79. Quand tu sais que c’est dans ta langue qu’on trouve les blagues les meilleures et les plus intelligentes !

 

80. Quand tes parents pourraient dire si petit, tu t’allongeais par terre pour sentir à quel point le bout de ton nez était mou.

 81. Quand tu peux préparer des plats surprenants et délicieux sans dépenser plus de trois euros (krumplistészta, káposztástészta, túróstészta).

82. Quand tu peux jurer que l’ail et le thé avec du miel peuvent soigner des maladies en moins d’un jour.

 

83. Quand tous tes voisins d’appartement veulent la paix et le silence comme s’ils habitaient dans un "kertes ház". Alors tu leur dis de déménager en dehors de la ville dans une "csaladi ház".

84. Si tu n’as jamais été dans une école américaine, tu en as une peur bleue, car tout ce que tu en as vu à la télé, c’est des tueries d’élèves aux infos.

 

85. Quand tu as eu déjà à faire avec le pire service clientèle que l’humanité est jamais connu.

 

86. Quand tu circules gratuitement avec le BKV sans te faire prendre, ou en trouvant de bons prétextes pour ne pas payer d’amendes.

 

87. Quand tu adores nager, et que tu nages au moins deux fois par semaine dans une des piscines extérieures de Budapest.

88. Quand tu peux fredonner ou siffler le signal de (feu) la Malév, même si tu voles en classe "fapados".

89. Quand tu sais que les politiques hongrois ne pensent qu’à eux, se remplissent les poches, et foutent en l’air le pays.

 

90. Quand tu étais enfant, tu devais tout le temps manger des carottes… et quand tu demandais : pourquoi ? Tes parents répondaient : "Hogy jobban fütyülj"!

91. Quand personne ne comprend ton raisonnement, excepté toi, pour qui tout est parfaitement clair et logique.

 

92. Quand il y a une rue Petőfi, Széchenyi, et Kossuth même dans les coins les plus reculés. Et tu peux aller N’IMPORTE OU en Hongrie, rien qu’en suivant constamment la rue Kossuth des villes que tu traverses.

 

93. Quand tu ris des Américains qui pensent que trois dollars le baril d’essence c’est cher payé.

 

94. Quand tu donnes un pourboire à ton docteur.

 

95. Quand au moins un des membres de ta famille avait ou a encore une wartburg/lada/trabant et en est fier !
 

 96. Quand pour peu que tu fisses la même taille que ton grand frère, ta grande sœur, ou qu’un cousin plus âgé, alors tu héritas de beaucoup de ses habits et de ses affaires d’école, dont une carte avec encore dessus la Tchécoslovaquie et la Yougoslavie – où d’ailleurs tu passais à l’époque des vacances avec ta famille.

 

97. Quand tu affirmes que les voitures Szuzuki font partie du patrimoine hongrois.

 

98. Quand tu sais qu’en plus des relations finno-ougriennes en suspens, il y a aussi la question de l’amitié polono-hongroise.

99. Quand ton nom de famille vient en premier dans ton nom.

 

100. Quand tu connais au moins une personne avec ces noms de famille : Kis(s), Nagy, Varga, Kovács et peut-être aussi Béres et Balogh.

Tags:

Share on Facebook