Une chanson hongroise... optimiste ! "Imàdok élni" ("j'aime la vie")

October 12, 2017

On dit les Hongrois très pessimistes. Le pessimisme (pesszimizmus dans la langue de Màrai) passe pour un trait de caractère typique de ce peuple. Ce n'est pas faux, il faut bien l'avouer...

 

 

Un jour, j'ai cherché dans la librairie francophone de Budapest (Latitudes) un roman hongrois qui finit bien. Et bien, même avec l'aide de la libraire, rien à se mettre sous la dent ! Autre exemple plus concret avec le poème hongrois le plus célèbre écrit après la défaite de la Guerre d'Indépendance de 1848, "Szózat" de Vörösmarty, qui comprend ces lignes :

 

"Nous mourons et nous périssons,

notre Nation tombe de tous les côtés

comme une gerbe qui se délie".

 

Cette chanson - au titre on ne peut plus positif ! - de Németh Juci se trouve dans le film "Csinibaba", un film bien déjanté !

 La traduction suit

1. Imádok élni, imádok élni,
Imádok nyári estén csillagokra nézni.
Lalla la-la, lalla la-la,
De jó, hogy élek!

2. Imádok adni, imádok kapni,
Imádok önfeledten boldogan kacagni.
Lalla la-la, lalla la-la,
De szép az élet!

3. Imádom azt, ha csókot adsz,
Imádom, hogyha reszket ajkad ajkamon.
Ha szól a jazz, imádom ezt,
Ezerszer el kell mondanom.

4. Imádok élni, imádok élni,
Imádok bátor szívvel semmitől se félni,
Várni terád, vigyázni rád,
Szeretni téged.

Lalla la-la, lalla la-la
De jó, hogy élek!

 

1. J’aime vivre, j’aime vivre

J’adore regarder les étoiles les soirs d’été

Lalla la la

C’est super, il fait bon vivre

 

2. J’aime donner, j’aime recevoir

J’aime rigoler, en m oublient et en étant heureux

Lalla- la-la

C’est super il fait bon vivre

 

3. J’aime lorsque tu m’embrasses

Quand tes lèvres tremblent sur les miennes

Quand le jazz résonne j’aime ça

C’est ce que je me dis à chaque fois

 

4. J’aime vivre, j’aime vivre

D’avoir peur de rien, avec un cœur plein de courage

De t’attendre, de prendre soin de toi

De t’aimer

 

Lalla la-la

C’est super, il fait bon vivre

Share on Facebook
Share on Twitter